Gujarat en solo – 2017

Le Gujarat, une région encore méconnue, que peu de monde vient visiter, contrairement à sa région voisine le Rajasthan !

Pourtant, elle est très intéressante à découvrir !

C’est là où est né Ghandi, on y parle le Gujarati, on y trouve plusieurs comptoirs Portugais au sud de la région, de magnifiques temples Jaines, un parc national avec les derniers lions d’Asie, un désert de sel (que j’aurais vraiment aimé voir) et bien d’autres choses !

En réalité, je devais descendre du Rajasthan jusqu’à Goa puis le Kérala. Mais je n’avais pas assez de temps pour ce long trajet et pour profiter de quelques jours là-bas.

C’étais donc l’occasion de visiter cette belle région que je ne connaissais pas.

Jaipur to Udaipur 400 km

Je pars de Jaipur, j’ai 400 kilomètres à faire pour rejoindre Udaipur. C’est de l’autoroute donc c’est faisable en une journée.

A peine sortie de Jaipur il y a déjà un énorme bouchon qui se forme. Il doit y avoir un accident, car des gens sont sur la route et regardent ce qu’il se passe. Impossible de bouger dans cette foule de voitures et de camions… 

Je fais plusieurs pauses, car la fatigue se fait sentir…, quelques arrêts « massala chai ». À chaque arrêt, les gens me regardent étonner… J’entends dans leur tête la question qu’ils se posent… Pourquoi une fille seule voyage à moto ? Et pas n’importe quelle moto… La Royal Enfield !

Je commande un chai et lorsque l’on commence à parler ensemble, c’est super ! Les gens sont agréablement surpris, gentils, généreux et sont contents de vous avoir à leur shop et nous apprécions ces moments de partage.

Ce qui vous donne le sourire et encore plus d’envie et de motivation pour la suite !

Je continue donc jusqu’à Udaipur.

Ces lacs, ces magnifiques palais ; la petite Venise comme elle se fait appeler.

J’ai trouvé une guest house vraiment sympa avec un beau petit roof-top (toit terrasse) et la ville est agréable, j’y reste donc quelques jours.

Udaipur to Modhera 293 km

Je roule pour Modhera, je pars vers 11H30 (un peu tard pour faire 293km) car c’est de la petite route et elle n’est pas en très bon état !

En route, je découvre cette superbe Royal Enfield avec un moteur diesel. Ça, je connaissais, mais la Royal revisité en tuk-tuk, utilitaire, je n’avais jamais vu ! Et j’adore ! Je les trouve trop belles, pleines de couleurs, décorées à la façon TATA Truck, une sono, les fourches rehaussées (La Royal Enfield Classic semble toute petite à côté.), très pratique et on en voit partout dans le Gujarat.

Cette région est décidément pleine de surprise !

Après ces belles découvertes et rencontres je continue ma route et arrive de nuit à Modhera. Je ne vois rien du tout, je roule sur une toute petite route et il était vraiment temps que je m’arrête !

J’arrive sur le marché de Modhera et je m’y gare. Je demande où je peux trouver une Guest House ou un hôtel pour passer la nuit mais apparemment il n’y a rien ici.

Je demande alors si je peux dormir dans le temple de la ville, et c’est la seule solution pour cette nuit. Deux personnes me conduisent au Modeshwari Mata Temple, c’est magnifique !

Je prends un bon repas bien épicé puis on me fait la visite du temple.

Je monte à ma chambre, je vais pouvoir me reposer et passer une bonne nuit après cette route éprouvante !

Modhera to Bhavnagar 266 km

Je me lève, prépare mon sac et le charge sur la moto. Avant de partir, je passe au marché voir les gens qui m’ont gentiment guidé hier jusqu’au temple pour leur dire au revoir et les remercier encore.

Je suis venue à Modhera pour y voir le Sun Temple. Il y en a seulement deux en Inde. Le second est dans la région d’Odisha sur la côte Est.

Petite photo de groupe avec les écoliers.

Une vidange en bord de route qui rassemble de plus en plus de curieux autour de la moto et moi.

Les paysages sont magnifiques jusqu’à Bhavnagar. Je découvre enfin cette ville. Je me trouve un hôtel pour la nuit et je fais une petite visite d’un temple Jaïne.

Bhavnagar to Palitana 54 km

Je me rends ensuite à Palitana. J’ai un petit coup de coeur pour cette ville qui est jolie et avec beaucoup de temples.

Un lieu de pèlerinage du Jaïnisme où se trouve un temple grandiose comme je n’en ai jamais vu !

Le Shatrunjaya hill Temple sur la Montagne Sacrée, avec ses 863 temples. Mais pour y arriver, il faut monter 4 000 marches.

C’est parti… !

Certains se font emmener comme ça. Les porteurs font des aller et retour toute la journée,  ils n’arrêtent pas et ne montrent aucun signe de fatigue !

Quand je repense au temps qu’il m’a fallu pour monter 4 000 marches (plus d’une heure et demi) en faisant plusieurs pauses, car je n’en pouvais plus, je me demande comment ils font ! Je ne pourrais pas monter plusieurs fois dans la même journée les 4 000 marches !!!

En tout cas, cela vaut le coup !!! J’en prends plein les yeux, pas étonnant avec autant de temples dans un seul endroit !

Après cette belle visite, je redescends.

8 000 marches dans la même journée, c’est plutôt pas mal, je ne pensais pas le faire un jour.

La baignade des buffles.

Me revoilà avec ma petite moto à la recherche d’une chambre où passer la nuit.

Au bout de cette petite route, se cache une superbe villa avec de jolies chambres, un magnifique jardin et un couple très accueillant.

Et leur petit chien qui me suivait partout.

Les gens du village étaient très accueillants eux aussi, curieux et… très photogéniques ! Ils aimaient prendre la pose.

Les enfants sont souriant, rigolos, taquins, toujours prêt pour la moindre bêtise !

Après ces agréables moments de partage, je rentre et prends un bon repas pour le dîner.

Il est temps d’aller se coucher, demain visite de Palitana et ses alentours.

Visite aux alentours de Palitana

Le temps est un peu meilleur qu’hier, encore couvert, mais ça a l’air de se maintenir.

Je me prépare, je vais prendre mon petit-déjeuner puis je sors la moto pour une balade autour de Palitana.

 

La Royal Enfield plaît toujours autant !

Je fais une trentaine de kilomètres pour me rendre à Hastagiri Temple.

L’orage gronde, le ciel est tout blanc, je ne vois rien à l’horizon, le temps semble s’être arrêté. Je visite ce superbe temple fait de marbre blanc, un moment magique !

Puis lorsque le ciel se dégage enfin, je découvre cette belle vue.

Il est temps de redescendre, je profite de ce moment et espère éviter la pluie… Mais non ! Je roule jusqu’à la villa… Je suis trempée !

Je me mets au sec dans ma chambre et profite de ma dernière soirée à la villa.

Palitana to Ahmedabad 213 km

Je quitte Palitana pour Ahmedabad, la principale ville du Gujarat. Lorsque j’arrive, je ne sais pas du tout où aller et je cherche un peu par hasard un hôtel.

La ville est immense et je prends le premier hôtel qui me semble bien. Je ne reste que pour la nuit. Il est plutôt sympa. Je remplis le formulaire et ils me demandent même mes empruntes.

Demain, je remonte à Udaipur.

Ahmedabad to Udaipur

Comme d’habitude, je prends le temps de rouler et profite de chaque instant sur ces routes. Je m’arrête pour boire un Chaï dans un tout petit restaurant. Nous parlons avec la famille de la moto, du voyage puis ils m’invitent à manger. J’accepte avec plaisir, je trouve toujours ces moments de partage, de générosité tellement beau !

Une famille qui a le coeur sur la main. J’ai vraiment apprécié ce moment passé avec eux !

Je les remercie de leur gentillesse et reprends la route.

Retour à Jaipur

Je roule pour Jaipur, c’est le dernier jour de route de ce road trip. J’arrive de nuit je prends donc le premier hôtel que je trouve. Je chercherais quelque chose de mieux demain.

Je trouve une guest house ; les gens sont super, l’ambiance, le roof-top… J’adore cet endroit ! J’y reste une semaine pour avoir le temps de profiter de Jaipur et de ses alentours.

Un bon restaurant traditionnel où je peux manger un Thali (plat traditionnel Indien à base de riz de lentille, légume, fromage et pain) dans la vieille ville, appelée « Pink City » la ville rose qui a été peinte dans cette couleur pour impressionner le Prince Albert lors de sa venue en Inde en 1876.

Le Hawa Mahal : le Palais des vents, situé dans la vieille ville.

Je rencontre aussi à Jaipur un jeune couple de Français, Léa et Ben, qui sont venus en Inde par la route à moto. Un super road trip ! Nous fêtons Diwali ensemble. La fête des lumières qui célèbre le Bien sur le Mal, la connaissance sur l’ignorance.

Des petites lumières Diyas sont allumées sur les terrasses, sur les fenêtres, les femmes dessinent des Rangolis (dessins fait avec de la poudre de riz ou de calcaire) sur le seuil de la porte pour protéger les maisons, les rues sont joliment décorées et des pétards et feux d’artifices sont tirés toute la nuit.

Nous allons aussi voir (revoir pour ma part) le Monkey Temple que je trouve magnifique.

Comme son nom l’indique, on y trouve beaucoup de singe, des adultes avec d’énormes canines, il vaut mieux s’en méfier… Et d’adorable minuscules bébés, de vrais peluches.

Un petit kilomètre de marche dans la montagne et nous arrivons sur ce superbe endroit !

Sur la route du retour, j’ai même le droit de conduire le tuk-tuk.

Nous continuons la journée à nous balader dans la vieille ville et ses petites ruelles colorées et pleines de babioles.

Le lendemain, je dois rendre la moto et dire au revoir à Léa et Ben puisque je repars à New Delhi.

Je prends un bus local, ce qui veut dire minimum 7 heures de route assise sur une banquette entre des gens et mes bagages… Je déteste ça ! Moi qui ai l’habitude de voyager à moto, c’est vraiment désagréable, difficile et long !

J’arrive enfin à Delhi, je vais à ma Guest House poser mes affaires et je sors voir mes amis pour la soirée.

La région du Gujarat était une belle surprise, une belle découverte !

Des gens toujours attentionnés, prêts à vous aider, souriants, généreux, curieux et d’une incroyable gentillesse !

J’adore être sur ces routes sur lesquelles je me sens vivante, libre, sur lesquelles je découvre et fais de belles rencontres tous les jours.

L’aventure, la route, la moto… La LIBERTÉ !!!

Ride on !


  • Texte : Félicité
  • Photos : Félicité `